mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les trois frères

"La paresse est pour l'esprit ce que la fumée est pour les yeux"

Trois frères viennent demander à Salomon de les instruire. Il le leur promet, mais, pour les éprouver, il exige qu'en échange ils se mettent à son service. Les trois frères y consentent et passent ainsi trois ans dans son palais. Après ce temps, l'un dit aux deux autres : voici trois ans que nous avons quitté nos femmes pour apprendre ici la sagesse et nous n'avons rien appris, rentrons chez nous.

Ils se présentent devant Salomon pour obtenir son congé. Lorsqu'ils se sont prosternés devant sa face, il fait apporter trois cents pièces d'or et leur dit :

-Chacun de vous veut-il recevoir cent pièces de ma main ou trois conseils de ma bouche ? Choisissez.

Ils se concertent et choisissent l'or, le prennent et partent. Mais, à peine sont-ils sur la route, que le plus jeune s'arrête :

-Nous emportons l'or, dit-il à ses frères, mais est-ce pour l'or que nous sommes venus ? Rebroussons chemin, revoyons le roi, rendons-lui son or et emportons ses conseils.

Les deux autres se rirent de lui, et, tandis que ses frères poursuivaient leur voyage, il revint seul devant le roi.

Je reprends mes cent pièces d'or, lui dit Salomon avec un sourire ; voici mes trois conseils : plante toujours ton camp avant la nuit ; ne passe jamais un gué quand la rivière déborde ; ne livre pas ton secret aux femmes, fût-ce à la tienne.

L'homme, ayant remercié, remonta sur son cheval et rejoignit ses frères :

Voici des arbres pour notre abri, de l'herbe pour nos chevaux. Passons ici la nuit et si Dieu le veut nous repartirons à l'aube.

-Rester ici, répondirent-ils, quand nous pouvons marcher trois heures encore ? Tu as rendu ton or contre la sagesse mais tu as reçu la bêtise en échange.

Ils le quittèrent. Demeuré seul, il coupa du bois, se fit du feu et une hutte de feuillage, nourrit son cheval et l'abreuva, mangea et but et s'endormit.

Au matin, lorsqu'il eut gravi la montagne, il retrouva ses frères , mais dans les rocs et dans la neige, morts de froid tous les deux. Il les pleura, les ensevelit, et, emportant leur or, descendit dans la vallée.

Au soleil de midi, il se trouva devant la rivière. Gonflées par les neiges fondues, les eaux débordaient.

-Qu'attends-tu pour passer ? Lui crièrent deux serviteurs de Salomon qui transportaient à cheval des sacs d'or.

-J'attends que les eaux soient moins profondes ; imitez ma prudence qui est celle du roi.

Ils ne l'écoutèrent point, voulurent traverser et se noyèrent avec leurs montures. Ayant campé trois jours, quand le fleuve fut guéable, il le traversa, et emportant les sacs trouvés sur les chevaux des morts, il s'en revint chez lui après un long voyage.

Les femmes de ses frères l'interrogèrent :

- Où sont restés nos époux ?

-Ils apprennent la sagesse, leur répondit-il.

Cependant, avec l'or rapporté, il achetait des champs et des vignes, bâtissaient des maisons, comblait ses désirs.

-D'où tiens-tu cette fortune ? Lui demandait sa femme.

Fidèle au troisième conseil de Salomon, comme il l'avait été aux deux autres, il se tut d'abord. Mais après qu'elle eut insisté, de jour en jour, de mois en mois, par caresse ou colère, il livra son secret. Mal lui en prit, car elle lui cria le lendemain dans une querelle :

-Ne te suffit-il pas d'avoir tué tes deux frères ? Me tueras-tu comme eux ?

Les deux veuves l'entendirent, coururent au palais de Salomon, implorèrent sa justice. Mais, quand traîné devant le roi l'homme lui eut rappelé son histoire et les trois conseils qu'il avait préférés aux cent pièces d'or :

-Va en paix, lui dit Salomon ; mes conseils t'ont sauvé : car plus précieuse que l'or est la sagesse.

 

Commentaires

  • Il viole donc le 3e conseil mais la sagesse de Salomon est encore supérieure. ( aveu obtenu après bonne résistance à la torture conjugale: est-ce celà ? )
    Merci.

  • Non pas supérieure, Marcelle, mais plus précieuse que l'or. Je m'aperçois, en voulant vous répondre, à quel point cette histoire est riche de sens. Mais je crois que je m'en vais suivre le troisième conseil de Salomon...

Écrire un commentaire

Optionnel