mon compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un homme entre mille

l'histoire concerne Salomon à qui un abruti de pharisien, le docteur Séméï, pour ne pas le citer, reproche de ne pas vivre selon la loi. Il est écrit, affirme ce docte crétin : «  Il n'est pas bon que l'homme vive seul. ». Et ceux du sanhédrin de renchérir : - Prends une épouse Roi Salomon car qui reste sans épouse est le meurtrier des enfants qu'il n'a point. » Mais Salomon, le Salomon qui a préféré demander à l’Éternel de lui donner la sagesse avant tout autre chose, ce Salomon leur répond :

- J'ai trouvé un homme entre mille mais une femme entre dix mille*, je ne l'ai pas trouvée ! 

 

Et il se met alors en peine de le leur prouver. Il fait donc venir le meilleur époux de la ville, celui dont la femme est la meilleure épouse de toutes.

-Je veux t'honorer, lui dit-il, prends ce glaive et si demain tu me rapportes la tête tranchée de ta femme, tu seras mon ministre sur tout Israël.

-Ainsi soit-il, répondit l'homme.

Sur ce, il rentre chez lui et voyant sa femme jouant dans sa grâce avec ses deux enfants, il s'attriste. -Qué passa ? lui demande sa moitié.

-Un souci me tourmente ; laisse -moi.

Elle lui apporte à manger et à boire mais il ne peut goûter de rien.

-Va coucher les enfants, lui dit-il et couche-toi.

Quand elle s'est endormie, il tire le glaive, s'approche du lit et la veut tuer. Mais un des petits dormait sur son sein et l'autre sur son épaule. Ne pouvant la tuer sans tuer les enfants le malheureux se détourne en frissonnant. Mais un démon, à cet instant, se glisse dans son cœur. Il faut qu'elle meure, se dit-il, je serai mis par le roi sur tout Israël.

Une seconde fois il approche le glaive mais la chevelure dénouée de sa femme couvrant le visage de ses petits, il se met à pleurer.

Le jour d'après, quand Salomon lui demande : as-tu tué ta femme ? Il crie, en sanglots: je n'ai pas pu !

Alors, se tournant vers l'affreux docteur Séméï (pour ne pas le citer une seconde fois), et vers ceux du Sanhédrin, il leur dit :

-Voici l'homme que j'ai trouvé entre mille. 

 

Laissant passer une semaine Salomon mande la femme en secret et la questionne:

-Aimes-tu ton époux ?

-Oui, je l'aime, Seigneur.

-Écoute, repartit le roi, ta beauté a rempli mes yeux, je veux que tu partages ma couche et mon trône. Mais ton mari est entre nous.

-Que faut-il faire ?

-Prends ce glaive, tranche-lui la tête et demain tu régneras avec moi sur Israël.

-Ainsi soi-il ! Répliqua la femme.

De retour au bercail vite elle dresse la table pour un festin.

-Diadème de mon front, pensée de ma pensée, dit-elle à son époux, viens, mangeons, buvons, noyons nos âmes dans la joie du vin et mêlons nos corps dans la nuit joyeuse !

Il boit, s'enivre et lorsqu'il tombe dans un profond sommeil, elle brandit le glaive et va pour lui trancher la tête. Salomon, en sa prudence, ne lui avait donné qu'une lame d'étain. Pourtant l'homme, la sentant sur son cou, s'éveille et devine tout.

-J'ai eu pitié d'elle, dit-il au roi le lendemain ; elle n'a pas eu pitié de moi !

Alors, la montrant à l'imbécile Séméï (pour ne pas le citer une troisième et dernière fois) ainsi qu'à ceux du sanhédrin, Salomon leur dit en retenant un rire :

-Voilà la femme qu'entre dix mille je n'ai pas trouvée !

 

*Hamlet, dans la pièce éponyme à l'acte II scène 2 s'adressant à Polonius:

"To be honest, as this world goes, is to be one man picked out of ten thousand."

Etre honnête, au train où va ce monde c'est être un sur dix mille.

On voit ainsi que Shakespeare/Bacon qui connaissait et le Salomon biblique et le Salomon légendaire tourne la réplique d'Hamlet au détriment de l'homme de fausse science qu'est Polonius, qu'il assimile à une femme (sur dix mille et non pas sur mille), ce que ce dernier ne comprend pas; sa réponse: c'est bien vrai, monseigneur.

On pourrait multiplier les exemples de ce type concernant Hamlet, j'y reviendrai.

Écrire un commentaire

Optionnel